Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section eau

Élargir ses connaissances

MDDELCC

Élargissez vos connaissances sur les algues bleu-vert. Les algues bleu-vert sont classées dans le groupe des bactéries, mais elles partagent certaines caractéristiques avec les algues. Par exemple, des pigments dans leur cellule leur permettent de faire la photosynthèse.

Elles forment des « fleurs d’eau » quand elles se multiplient trop. Le Ministère a établi qu’une fleur d’eau correspond à au moins 20 000 cellules de cyanobactéries par millilitre (ml). Quand les fleurs d’eau contiennent trop de cellules de cyanobactéries ou de cyanotoxines, elles nuisent aux organismes aquatiques et aux humains.

Le phosphore est naturellement peu abondant dans les eaux de surface, mais les activités humaines augmentent sa quantité dans les cours d’eau et les lacs.

Les apports en phosphore proviennent, par exemple :

  • des eaux usées domestiques, de pisciculture ou de certaines industries pas ou peu traitées;
  • des eaux de ruissellement et de drainage s’écoulant des zones déboisées, des champs cultivés, de terrains de golf et d’autres terrains riverains enrichis d’engrais, de compost, de fumier ou de lisier.

Outre ces apports de phosphore, plusieurs autres facteurs peuvent favoriser la formation de fleurs d’eau d’algues bleu-vert :

  • En raison de l’amincissement de la couche d’ozone, plus de rayons ultraviolets (UV) pénètrent dans l’eau. Or, les algues bleu-vert tolèrent ces rayons, contrairement aux autres algues, et elles les utilisent pour la photosynthèse.
  • La présence de certains herbicides agricoles porterait atteinte aux autres types d’algues microscopiques des plans d’eau, selon certaines études scientifiques, alors que les algues bleu-vert les toléreraient.
  • Les changements climatiques entraînent l’élévation de la température des eaux et des pics de précipitations. Plusieurs espèces d’algues bleu-vert se développent davantage quand les eaux sont plus chaudes. Les pics de précipitations lessivent les sols, notamment en milieu agricole, et entraînent davantage de phosphore dans les plans d’eau.

Il est essentiel de prévenir ou de réduire les fleurs d’eau d’algues bleu-vert pour protéger nos lacs et nos cours d’eau.

Voir aussi

Retour - Algues bleu-vert = cyanobactéries!

Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile