Les aventures de Rafale

Les plantes menacées ou vulnérables au Québec


Fyto se prépare avant le jeu-questionnaire. Pendant ce temps, j’aide sa maman qui travaille dans son jardin. Elle en profite pour me parler des plantes vulnérables et de celles qui sont menacées. J’ai quelques questions à lui poser, ça me sera très utile pour répondre à celles de Fyto.

RafaleBonjour! Je peux vous accompagner pendant que vous embellissez votre jardin?

Certainement, Rafale!

RafaleDites-moi, je connais peu de chose sur les plantes menacées ou vulnérables, pouvez-vous m’en dire plus, s’il vous plaît?

Bien sûr! En premier lieu, il faut savoir que désigner une plante vulnérable ou menacée, c’est assurer sa protection par une loi. Cela permet de réduire les risques de la disparition de l’espèce, voire de l’éviter. Pour ce faire, les biologistes déterminent les menaces qui guettent les plantes menacées ou vulnérables ainsi que les actions à entreprendre dans des plans de conservation. Savais-tu que depuis 150 ans, le Québec a perdu au moins dix espèces de ses végétaux d’origine ?

RafaleAh oui? Lesquelles?

Attends un peu, je dois bien avoir quelques fiches descriptives concernant ces espèces disparues dans mon coffre de jardinage.

 

Lipocarphe à petites fleurs
Crédits © Al Harris - COSEPAC

Découverte : En 1952 par le frère Louis-Alphonse sur un rivage sablonneux de la baie Missisquoi.

Disparition : Elle n’a pas été revue depuis 1957.

Causes : La récolte de spécimens, l’installation d’un site de camping à proximité et
l’utilisation de la plage pour la baignade ont perturbé de façon importante l’habitat de
 cette espèce.




Menthe des bois
Crédits © MRNF

Découverte : En 1865 à Dunham, au sud de Cowansville, en Montérégie. Un seul
spécimen a été récolté.

Disparition : Considérée comme disparue au Canada depuis 1865, l’espèce a été
redécouverte en 1999 en Ontario.

Causes : Inconnues.




Drave de Pease
Crédits © MRNF

Découverte : En 1928 sur le mont Saint-Alban dans le parc national de Forillon
en Gaspésie. C’est le seul endroit au monde où fut observée cette plante.

Disparition : On ne l’a pas revue sur l’ensemble de la planète depuis 1936.

Causes : Inconnues.

RafaleC’est vraiment triste que toutes ces plantes aient disparues!

C’est sûr, et ce ne sont que trois exemples; n’oublie pas qu’il y en a bien d’autres! Heureusement, la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables fut adoptée en 1989 et, depuis ce temps, 78 espèces de la flore sauvage du Québec ont été protégées par cette loi.

RafaleQuelle est la différence entre une espèce « vulnérable » et une espèce « menacée »?

C’est fort simple. Une plante est menacée lorsqu’on craint pour sa survie tandis qu’une espèce vulnérable ne risque pas nécessairement de disparaître, même si sa survie est quand même très fragile.

RafaleBref, il faut protéger ces plantes pour éviter qu’elles ne disparaissent du paysage québécois ou que leur présence diminue, c’est bien ça?

Effectivement. Le Québec est choyé de posséder un si grand territoire, qui mesure 1,67 million de kilomètres carrés. La diversité de son climat fait en sorte que plusieurs écosystèmes cohabitent sur un large espace. Savais-tu que le territoire québécois compte plus de 2 800 espèces végétales? C’est beaucoup! Il faut être conscient que chacune de ces espèces nous est utile et qu’on se doit de les respecter. La flore sauvage est un cadeau pour les yeux et pour l’odorat, mais elle nous rend aussi de nombreux services. Par exemple, elle nous nourrit, elle produit des médicaments et elle filtre notre eau.

RafaleGénial! Mais j’aimerais en savoir plus sur l’utilité des plantes…

Je suis certaine que tu connais déjà plusieurs services qui sont rendus par les plantes. En voici quelques-uns :

  1. Les plantes produisent des fruits et des légumes qui nous fournissent de la nourriture;
  2. Les plantes capturent le C02 lors de la photosynthèse et elles le libèrent ensuite sous forme d’oxygène, un gaz très utile pour notre corps. On dit souvent que les arbres sont les poumons de la planète;
  3. Les plantes sont utilisées en médecine dans la composition de plusieurs médicaments;
  4. Les plantes nous réconfortent par leur odeur et leur beauté. Nous pouvons les offrir en cadeau aux gens qu’on aime;

Et de manière générale, les plantes qui cohabitent dans un même écosystème s’entraident, c’est pourquoi la disparition d’une espèce peut nuire à la survie d’une autre. Par exemple, lorsque l’humain procède à la coupe totale des arbres d’une forêt, les plantes qui ne tolèrent pas beaucoup le soleil ne sont plus protégées par les branches des érables ou des sapins qui leur procuraient de l’ombre. En ville, lorsqu’il n’y a pas d’arbres, la température peut être de dix degrés plus élevée qu’ailleurs lors des grandes chaleurs, au grand malheur des habitants. Bref, chaque plante est importante pour la vie autour d’elle.

RafaleC’est pour cette raison que nous devons protéger la biodiversité?

Tout à fait, Rafale! Tu verras, le jeu-questionnaire de Fyto t’explique aussi comment certaines activités humaines nuisent à la survie des plantes. Nous devons en être conscients!

RafaleEn parlant de ça, je dois y aller! Je crois que tout le monde est arrivé. Un gros merci, je suis certain que ça me sera d’une grande utilité pour répondre au jeu-questionnaire de Fyto.

Je suis contente d’avoir discuté avec toi. Bonne chance, Rafale!


   
Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile