Les aventures de Rafale

Respect de la capacité de support des écosystèmes
Diminuer les effets négatifs des activités humaines sur les écosystèmes.

Diminuer les effets négatifs des activités humaines sur les écosystèmes.

J’ai un oncle qui possède une grande érablière. À chaque visite, il nous fait découvrir son terrain et j’apprends toutes sortes de choses intéressantes. L’autre jour, il m’a expliqué que l’érablière était un bel écosystème dans lequel les plantes, les animaux et l’habitat interagissent. Cela permet en quelque sorte un équilibre naturel qui apporte toutes sortes de bienfaits et de services. Mon oncle m’a expliqué que, bien que le bois de sa forêt lui permette de chauffer sa maison, il y a des limites à couper des arbres. Non seulement il faut que ceux-ci puissent se régénérer graduellement, mais leur présence contribue à la bonne santé des animaux et des plantes, par exemple, en leur fournissant des abris, en favorisant le contrôle des maladies et en assurant de la nourriture à plusieurs espèces qui sont vitales à cet équilibre.

D’autres idées

  • Rester dans les sentiers et éviter d’abîmer l’environnement naturel en y circulant
  • Acheter des biens dont la certification garantit qu’ils sont produits de manière à respecter l’environnement
  • Faire une sortie en famille dans un marais ou en forêt

Mots-clés

  • Équilibre écologique
  • Exploitation et gestion des ressources
  • Capacité d’adaptation de l’écosystème
  • Régénérescence
  • Maintien et développement de la vie

En savoir plus

Publication : janvier 2015

Préservation de la biodiversité Production et consommation responsables
À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile