Les aventures de Rafale

L'histoire d'Irène

 


Grand-mère de Fyto Salut les jeunes!
Je suis très contente de vous voir! Vous sentez comme l’air est bon ici? Ça vous fera du bien de passer une journée dans la nature, loin de la ville. J’ai tellement de choses à vous raconter!

J’ai participé à ma façon à la campagne électorale du village, lorsque le candidat et la candidate à la mairie sont venus me voir : le premier pour me convaincre d’adhérer à son projet d’envergure, et la seconde pour me demander conseil. J’ai envie de vous raconter ce qui s’est passé. Vous pourrez ainsi en apprendre plus sur les services écologiques.

Fyto Est-ce que tu connais ça, toi, Rafale, les services écologiques?

Rafale Non, je n’en ai jamais entendu parler.

Grand-mère de Fyto C’est un sujet très important pour la société, puisque chaque citoyen bénéficie de ces services rendus par la nature. En fait, notre bien-être dépend directement de la qualité de l’écosystème dans lequel nous vivons. Laissez-moi vous raconter l’histoire de Fernand et d’Amandine, les visionnaires du village de Marée-basse.

Fernand rêvait d’un village transformé en ville. Une ville plus urbaine que campagnarde, centrée sur les nouvelles technologies et qui attirerait des milliers, voire des millions de touristes. Il espérait une ville prospère, c’est-à-dire une ville dont l’activité économique allait lui permettre de faire beaucoup d’argent; à lui et aux citoyens, bien entendu! Fernand commence une tournée des électeurs du village dans le but de convaincre la population que son projet est le meilleur : celui de construire une ville moderne, en campagne. Il cogna à ma porte un dimanche après-midi pour me présenter ses idées.

Lorsqu’elle était petite, Amandine aimait jouer avec les animaux et observer la nature. Maintenant, à l’âge adulte, elle souhaite que le village se développe petit à petit en protégeant les écosystèmes qui sont essentiels à la qualité de vie de ses habitants. Elle se présente à la mairie et propose un programme prometteur pour que le village fasse bon usage du plein potentiel des écosystèmes et de tous les organismes vivants qui les peuplent déjà. Elle frappa à ma porte ce même dimanche après-midi pour que je lui donne ma recette d’engrais magique.

Mes hôtes avaient deux points de vue totalement différents : l’un très centré sur le développement, et l’autre, très centré sur la nature et sur ce qu’elle nous offre. Nous avons discuté longtemps et, plus la théière se vidait de son contenu, plus je sentais que les adversaires devenaient amis. Pourtant, je n’avais pas ajouté de potion magique dans leur tasse de thé! Qu’a-t-il bien pu se passer pour qu’à leur sortie de chez moi, Fernand et Amandine songent à faire équipe lors des élections?

Fyto Que leur as-tu dit, grand-mère? Comment as-tu fait? Qui a gagné?

Rafale Oui, dites-le-nous, Irène. Comment se termine cette histoire?

Irène En fait, je leur ai parlé des petits fruits que je cueille dans la tourbière, du marais qui se trouve derrière ma terre et dont je peux tirer des avantages, de la sérénité que je retire à parcourir les sentiers forestiers et des colliers que je fais avec les coquillages ramassés lors de mes randonnées sur les berges du fleuve. Amandine a ensuite expliqué à Fernand comment les actions que je posais en collaboration avec la nature me permettaient d’économiser de l’argent. Au début, Fernand n’y croyait pas et il me proposait systématiquement d’acheter une machine quelconque, un robot par-ci ou un pesticide par-là, qui me faciliteraient la vie. Mais, dans la plupart des cas, les technologies qu’il me proposait d’acheter coûtaient vraiment cher et ne servaient qu’à remplacer ce que la nature me donne déjà.

Fyto On doit donc utiliser la nature et non la remplacer?

Grand-mère de Fyto Tout à fait, Fyto. La nature nous fournit de nombreux services écologiques! Ils sont très utiles et très importants pour ceux qui en bénéficient. On peut même donner une valeur financière à certains d’entre eux, ce qui peut être nécessaire dans la société monétarisée dans laquelle on vit.

Donc, en constatant que la nature valait son pesant d’or, Fernand s’est vite intéressé aux services écologiques et il a mis de côté ses idées de grandeur industrielle. C’est alors qu’Amandine lui a proposé d’imaginer ensemble le village idéal de Marée-Basse : un village qui utiliserait respectueusement et intelligemment les services écologiques rendus par les écosystèmes déjà présents sur son territoire. Ils ont utilisé une carte du village afin de dresser la liste de tous les bénéfices offerts par ces derniers. Ils ont ensuite songé à ce qu’ils pourraient faire afin de mettre en valeur les services écologiques déjà présents.

J’y pense! Amandine vient de m’envoyer par courriel la carte du village sur laquelle ils travaillent pour développer leurs idées. Nous allons, nous aussi, inventer un village qui fait bon usage des services écologiques!

Mais avant de commencer, je voudrais que vous en sachiez plus sur ces services. J’ai écrit un article pour le journal du village. Il explique les différents services écologiques. Lis-le toi aussi pour être en mesure de jouer avec nous.

Si tu crois en connaître assez, clique ici pour te rendre directement au jeu. Tu peux revenir en arrière en tout temps pour consulter les fiches descriptives des différents services écologiques.


À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile