Le bassin versant : un territoire pour les rivières

Quelques notions d’hydrologie

L’hydrologie est la science qui étudie l’écoulement de l’eau. En ruisselant sur la terre et en transportant des galets dans leurs fonds, les rivières modifient lentement le relief des paysages. En contrepartie, la forme de la vallée, les pentes des montagnes, la nature des roches qui forment le sous-sol influencent le régime d'écoulement de la rivière. Les éléments naturels agissent les uns avec les autres. L’homme peut aussi interagir avec eux.

Le régime d'écoulement d'une rivière L'homme et la rivière La géologie et l'écoulement des eaux

L’eau voyage sur la terre, sous la terre et dans l’atmosphère selon un cycle qui est bien connu.

1. Les nuages apportent des précipitations sous forme de pluie, de neige ou de grêle.

2. L’eau ruisselle sur la terre. 
Une partie est captée par la végétation. 
Le restant va alimenter les rivières ou va s’infiltrer dans le sous-sol pour atteindre les nappes souterraines.

4. La vapeur d’eau de l’atmosphère se condense en gouttelettes au contact des masses d’air froid, ce qui entraîne la formation de nuages.

3. L’eau des fleuves, des lacs et des océans s’évapore sous l’action des rayons du soleil et se retrouve à l’état gazeux dans l’atmosphère.

 

Le cycle de l'eau

 

Des risques de débordement

Les différents lits d'un cours d'eau

Le régime d’écoulement d’une rivière
Chaque rivière est caractérisée par son régime d’écoulement. On calcule son débit, généralement exprimé en mètre cube par seconde (m3/s). Celui-ci est représentatif du volume d’eau transporté par la rivière en un temps donné. Il varie au cours des saisons. Il baisse généralement en fin d’été (période d’étiage) et remonte à la saison des pluies ou à la fonte des neiges (période de crues). Ce cycle de variations annuelles évoque le rythme d’une respiration naturelle. La rivière s’écoule normalement dans son lit mineur, mais déborde quelquefois dans son lit moyen et, plus rarement, dans son lit majeur. La limite de son lit majeur correspond à la « ligne des plus hautes eaux » atteintes par la rivière lors de crues exceptionnelles.

Au Québec comme en France et dans d’autres États, cette ligne des plus hautes eaux est étudiée et prise en compte de façon à pouvoir contrôler l’urbanisation dans les zones soumises aux risques d’inondation. Attention!… Une crue est seulement une augmentation du débit de la rivière, n’entraînant pas forcément une inondation. Une inondation est le résultat du débordement du cours d’eau.

Un cours d'eau en pente douce La géologie et l’écoulement des eaux 
Lorsque la pente est abrupte, la rivière se transforme en torrent avec ses rapides. Lorsque la pente est douce, la rivière s’écoule doucement et peut former des courbes appelées méandres ou des lacs. Les zones d’écoulement rapide et les zones d’écoulement lent abritent des espèces végétales et animales différentes. Parfois, l’eau s’infiltre dans le sous-sol et forme des nappes souterraines. Ces nappes peuvent rejaillir, plus loin, à la surface et former ainsi des sources qui, à leur tour, vont alimenter une rivière. La nature des terrains influe sur la forme de la rivière et sur la composition de l’eau. La rivière transporte des particules de terre, du sable, des graviers ou même des blocs de pierre dans son lit. On appelle cela le transport sédimentaire. Lorsque la pente du cours d’eau s’adoucit, l’eau ralentit sa course et dépose les matériaux transportés.

La rivière, un milieu en vie…
Trop souvent nous regardons la rivière comme si c’était un simple fossé par lequel s’écoule l’eau de pluie. C’est pourtant une source de vie. Le milieu aquatique formé par la rivière et ses abords est attrayant pour de nombreuses espèces. Les eaux abritent une flore et une faune variées (algues, poissons, larves d’insectes…). Les rives, lorsqu’elles sont naturelles et en bon état, peuvent être le lieu de refuge de nombreuses espèces (batraciens, reptiles, oiseaux, petits mammifères…).

L’homme et la rivière…
L’homme s’est souvent installé au bord des rivières. Il a utilisé l’eau pour se déplacer, s’alimenter, laver, irriguer ses cultures. Il a utilisé la force du courant pour créer l’énergie nécessaire au fonctionnement de ses usines de fabrication. Il a aussi façonné le paysage des bassins versants. Au cours des siècles, les rivières ont été aménagées, rectifiées ou déviées, vouées à la production d’hydroélectricité. Ces aménagements ont modifié leur régime d’écoulement. En conséquence, certaines ne sont plus soumises à des crues saisonnières, d’autres sont sujettes à des crues plus rapides.

Un barrage

Pour continuer la visite, cliquez sur l'une des images suivantes : 

Le bassin versant : un territoire à découvrir
Le bassin versant : un territoire à découvrir

Qu’est qu’un bassin-versant?
Qu’est-ce qu’un bassin versant?

Des activités qui polluent...
Des activités qui polluent...
Comment mesure-t-on la pollution?
Comment mesure-t-on la pollution?
La rivière et ses usages
La rivière et ses usages
Glossaire
Glossaire
À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile