Le coin de Rafale

Sais-tu qu’il existe 7 espèces de tortues d’eau douce au Québec? Pour 5 d’entre elles, malheureusement, ça ne va pas très bien.


Les tortues existent bel et bien au Québec. Elles vivent dans le sud du Québec, la zone la plus urbanisée. Étonnant, non?! Une population de tortues vit peut-être près de chez toi, dans une étendue d’eau comme un étang, une rivière, un lac ou le fleuve.

La présence des tortues au Québec

Les tortues restent dans le sud du Québec pour une bonne raison. Ce sont des animaux ectothermes, c’est-à-dire dont la température corporelle dépend de la température extérieure. Les tortues ne survivraient pas longtemps dans le climat rigoureux du nord québécois.

Les tortues habitent à proximité des humains. Cette cohabitation menace grandement la survie de cinq espèces : la tortue géographique, la tortue des bois, la tortue mouchetée, la tortue-molle à épine et la tortue musquée

LA TORTUE GÉOGRAPHIQUE
Photo prise par
Sébastien Rouleau
LA TORTUE DES BOIS
Glyptemys insculpta
Photo prise par
Joanne Marchesault
LA TORTUE MOUCHETÉE
Emys blandingii
Photo prise par
Stéphanie Gagnon
LA TORTUE-MOLLE
À ÉPINES
Apalone spinifera spinifera
Photo prise par
Lyne Bouthillier
LA TORTUE MUSQUÉE
Sternotherus odoratus
Photo prise par
Stéphanie Gagnon

Les menaces

Diverses menaces guettent les tortues au Québec. Certaines sont naturelles, comme la prédation par le raton laveur ou la moufette rayée. Toutefois, la plupart des menaces sont d’origine humaine :

  • Modification de l’habitat
    Les ouvrages de construction – maisons, édifices, usines, ponts, barrages, routes ou stationnements – modifient et parfois même détruisent les habitats des tortues. Les ressources nécessaires à leur survie deviennent alors insuffisantes.

  • Fragmentation du territoire
    L’un des grands dangers de ces modifications est la fragmentation du territoire. Les tortues ont besoin de se déplacer pour se nourrir, se reproduire, pondre, hiberner ou, dans le cas des jeunes, trouver un nouveau territoire. Si leur habitat est fragmenté, tout déplacement devient risqué pour elles, voire mortel.

  • Mortalité routière
    L’un des dangers liés aux déplacements est la mortalité routière. Les tortues qui traversent une route risquent souvent de se faire frapper par un véhicule. Les femelles sont les plus sujettes à se retrouver près des routes, dont l’accotement en gravier est un site attrayant pour la ponte des oeufs. Cet endroit n’est toutefois pas sécuritaire pour les femelles et leurs nids. Parfois des automobiles y stationnent et des VTT ou des véhicules d’entretien y circulent, détruisant ainsi les œufs fragiles. Et quand les petites tortues éclosent, elles risquent elles aussi de se faire écraser par les voitures.

  • Pollution
    Le contact avec la pollution (par l’alimentation ou les activités aquatiques ou terrestres) par les femelles peut empêcher le développement des œufs.

  • Capture
    Sais-tu que la capture de tortues qui vivent dans la nature est interdite par la loi au Québec? Des gens violent encore cette loi en ramenant des tortues chez eux; certains en font même le commerce. Ces pratiques illégales nuisent aux populations de tortues.

  • Activités récréatives
    Certaines activités récréatives, comme les randonnées à vélo et les promenades en bateau, dérangent parfois les habitudes des tortues. Exemple classique : déranger une tortue qui se chauffe au soleil.

Les mesures de protection

De nombreuses mesures sont possibles pour protéger les tortues. Par exemple, au bord des routes qu’elles franchissent souvent, on peut installer des panneaux afin de prévenir les conducteurs de la présence de ces animaux dans le secteur. On peut aussi construire des ponceaux permettant aux tortues de traverser la route en toute sécurité. Autre mesure : aménager des îlots de ponte et d’exposition au soleil près des habitats de tortues, pour réduire les dangers qu’elles courent dans leurs déplacements.

Toutefois, la meilleure mesure consiste à sensibiliser la population. Voici quelques consignes pour toi, tes amis et ta famille pour sauver les populations de tortues au Québec :

  • ne relâche pas d’espèces de tortues exotiques en nature;
  • ne garde pas en captivité des tortues du Québec;
  • évite de déranger les tortues qui prennent leur bain de soleil;
  • ne perturbe pas les sites où les tortues vont pondre : regarde-les plutôt à distance avec des jumelles.

Deviens un observateur de tortues!

Une autre mesure de protection est l’observation, une tâche normalement confiée à des spécialistes. Ces gens ont toutefois du mal à surveiller tous les milieux où se trouvent des tortues. Alors si tu aperçois des tortues aux alentours de chez toi, rapporte aussitôt ton observation en visitant le site internet de l’Atlas des Amphibiens et Reptiles du Québec (AARQ). Tes informations permettront aux spécialistes de veiller à la sauvegarde des tortues près de chez toi.

Tu as des questions ou des commentaires sur ce sujet, fais-nous en part!

Fyto

Quelques liens

Lis quelques aventures de Rafale :


Procure-toi le livre Les Tortues du Québec auprès de ta librairieLes Tortues qu Québec

Rédigé par un jeune auteur de 8 ans, Guillaume DeBlois. Fasciné par les tortues, il a un jour décidé d’aller les voir dans leur environnement naturel, à divers endroits du Québec, et de faire la connaissance de plusieurs spécialistes. C’est dans le but de partager ses découvertes qu’il a par la suite décidé de publier cet ouvrage jeunesse, en collaboration avec sa maman.


Visite d’autres sites Internet :

  • La section jeunesse du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs te propose deux capsules sur les tortues :
  • Les reptiles ou d’autres espèces vivantes t’intéressent? Visite le zoo Ecomuseum, seul et unique zoo extérieur sur l’île de Montréal.
  • La Fondation canadienne de la faune présente une multitude d’informations sur les tortues d’eau douce, le tout accompagné de photos!
  • Découvre les différentes tortues menacées ou vulnérables au Québec en visitant le site du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Il te suffit de cliquer sur le nom de la tortue qui pique ta curiosité.

Mise à jour : 18 février 2015

Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile