Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Valorisation des matières organiques - Le gouvernement du Québec injecte plus de 21 M$ dans le Centre de compostage régional de Compo-Haut-Richelieu

Québec, le 23 avril 2021. – Le gouvernement du Québec soutient à hauteur de 21 225 893 $ la construction du Centre de compostage régional par la société mixte Compo-Haut-Richelieu. Cette aide financière comprend un montant maximal de 20 000 000 $ pour les installations ainsi qu’un montant maximal de 1 225 893 $ pour l’acquisition des bacs et contenants résidentiels de collecte des matières organiques. La subvention gouvernementale est accordée dans le cadre du Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage (PTMOBC), qui a été bonifié et prolongé récemment jusqu’en 2022.
 
C’est ce qu’a annoncé ce vendredi le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette, lors d’une allocution prononcée en webdiffusion devant les membres de la Chambre de commerce et d’industrie du Haut-Richelieu.
 
L’installation de compostage fermée unique au Québec sera érigée sur le rang des Cinquante-Quatre à Saint-Jean-sur-Richelieu. Des travaux de préparation du terrain y sont déjà en cours. La construction et le rodage de l’installation devraient avoir lieu de juin 2021 à mars 2022. Quant à la mise en exploitation proprement dite, au terme d’investissements totaux de 53,5 M$, elle est prévue au printemps 2022.
 
En attendant l’ouverture du Centre de compostage régional, la collecte des matières organiques avec des camions de GFL/Matrec propulsés au gaz naturel vise déjà, depuis février 2021, toutes les maisons unifamiliales et les immeubles de cinq logements ou moins. Les matières recueillies sont acheminées temporairement dans un autre centre de compostage. Les autres habitations de même que les industries, commerces et institutions (ICI) seront desservis dans un second temps.
 
À terme, le Centre de compostage régional pourra transformer en compost les résidus alimentaires et les résidus verts des ménages, de même que ceux que des industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC du Haut-Richelieu et des MRC et municipalités environnantes, soit environ 50 000 tonnes métriques chaque année. Cela devrait générer 17 000 tonnes métriques de compost annuellement, lesquelles reviendront aux citoyens, aux agriculteurs de même qu’aux municipalités de la région. Le projet va aussi réduire les gaz à effet de serre du Québec de 4 175 tonnes en équivalent CO2 par année.
 
Citations :
 
« Par l’ampleur de leur gisement, les matières organiques contribuent grandement à remplir les lieux d’enfouissement. En outre, après leur enfouissement, elles se décomposent pendant des dizaines d’années, ce qui entraîne divers impacts nuisibles pour l’environnement, dont l’émission de gaz à effet de serre. En accélérant la mise en place d'installations de traitement des matières organiques comme le Centre de compostage régional de Compo-Haut-Richelieu, nous voulons dynamiser la création de ces infrastructures vertes qui favorisent la réduction des émissions de gaz à effet de serre tout en contribuant à faire du Québec une nation zéro déchet. Je veux féliciter Compo-Haut-Richelieu pour son projet et j’invite toute la population à y participer activement. »
 
Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval
 
« L’aboutissement de ce projet régional illustre bien comment nous réussirons ensemble à atteindre nos objectifs de réduction des GES, puisqu’après que tous les ordres de gouvernement aient pu s’entendre pour faire leur part, les citoyens du Haut-Richelieu disposent maintenant d’outils de plus pour faire la leur. »
 
Louis Lemieux, député de Saint-Jean
 
« C’est une annonce résolument positive pour l’amélioration de notre qualité de vie! Par cet engagement financier, notre gouvernement pose un jalon primordial dans l’établissement d’une société québécoise respectueuse de son environnement. Grâce à notre centre de compostage régional, nous pourrons non seulement transformer les résidus alimentaires et les résidus verts des ménages, industries, commerces et institutions de notre région en compost, mais aussi en faire bénéficier nos concitoyens, nos municipalités et nos agriculteurs, ces derniers pouvant encore mieux valoriser leurs cultures. C’est la fin de l’enfouissement des matières organiques et une augmentation de la réduction des gaz à effet de serre au Québec. C’est la voie du Québec moderne! »
 
Claire IsaBelle, Députée de Huntingdon
 
« Cette annonce est une excellente nouvelle pour la population de mon comté, pour la région et pour tout le Québec! Nous devons, tous ensemble, continuer nos efforts pour réduire notre empreinte environnementale, et ce projet s’inscrit dans cette volonté. Notre gouvernement a mentionné qu’il allait s’engager pour l’environnement; vous en avez la preuve ce matin avec cette belle annonce. »
 
Claire Samson, députée d’Iberville
 
« La MRC du Haut-Richelieu et Compo-Haut-Richelieu inc. travaillent depuis plus de dix ans sur ce projet, lequel a traversé de nombreuses étapes avant le début des travaux amorcés aujourd’hui. L’objectif a toujours été de valoriser les matières organiques des ménages et des ICI sur un site de notre territoire, ce qui permettra à la fois une gestion responsable de nos matières résiduelles, un circuit court optimal et un contrôle des coûts pour nos citoyens. L’ensemble des maires et membres des conseils municipaux des 14 municipalités de la MRC du Haut-Richelieu sont très fiers de ce projet et plus que reconnaissants du soutien du PTMOBC. »

Réal Ryan, préfet de la MRC du Haut-Richelieu

« J’aime toujours souligner que GFL signifie "Green for Life". Nous sommes reconnus comme des leaders en Amérique du Nord pour nos installations de recyclage et de compostage à la fine pointe des technologies. Nous sommes très heureux de développer au Québec, via Compo-Haut-Richelieu et la MRC, des innovations qui ont fait leurs preuves ailleurs au Canada et aux États-Unis. »

Yazan Kano, vice-président régional de GFL/Matrec, actionnaire de Compo-Haut-Richelieu
 
Faits saillants :
  • À l'heure actuelle, les matières organiques constituent environ 55 % des 6,1 millions de tonnes de matières résiduelles éliminées chaque année au Québec. Le secteur des déchets représente aussi le cinquième émetteur de gaz à effet de serre en importance au Québec, avec l'émission d'environ 4,1 millions de tonnes en équivalent CO2 en 2018.
     
  • Afin de détourner de l’élimination la matière organique que la population du Québec produit, le gouvernement du Québec a lancé la Stratégie de valorisation de la matière organique en juillet 2020. Avec cette stratégie, il vise à valoriser au moins 70 % de la matière organique d’ici 2030.
     
  • Cette stratégie, qui s'accompagne d'un budget de 1,2 G$ d’ici 2030, a permis de bonifier les programmes qui financent la gestion des matières organiques. C'est le cas du Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage (PTMOBC), dont le budget total est de 554 M$.
     
  • Le PTMOBC offre un soutien financier au milieu municipal et au secteur privé pour l’installation d’infrastructures permettant de traiter la matière organique au moyen du compostage ou de la biométhanisation. Rejoignant les objectifs du Plan pour une économie verte 2030, le Programme permet également de réduire les émissions québécoises de GES afin de contribuer à l’atteinte des objectifs québécois en matière de lutte contre les changements climatiques.
     
  • Avec le soutien à Compo-Haut-Richelieu annoncé aujourd’hui, le PTMOBC appuie 20 projets de traitement des matières organiques par biométhanisation ou compostage, répartis dans 13 régions. Ces projets représentent des investissements de près de 266 M$. Onze en sont déjà au stade de l’exploitation.
     
  • Compo-Haut-Richelieu inc. est une société mixte détenue en majorité par la MRC du Haut-Richelieu et par l’actionnaire minoritaire GFL Environnemental/Matrec, lequel exploite notamment des usines de compostage en milieu fermé en Ontario et en Colombie-Britannique.
     
  • Le projet d’usine et la desserte de 100 % des ménages et ICI sont prévus au premier axe du Plan de gestion des matières résiduelles de la MRC du Haut-Richelieu pour valoriser les matières organiques, réduire les distances à parcourir et assurer le circuit court optimal. Le projet est parfaitement aligné sur les objectifs gouvernementaux et sur la Stratégie de valorisation de la matière organique.
 
Liens connexes :

Pour vous informer sur le futur Centre de compostage régional :
www.compo.qc.ca/matieres-organiques/centre-de-compostage-regional.
Pour plus d’information sur le PTMOBC, visitez le site Web du Ministère :
www.mddelcc.gouv.qc.ca/programmes/biomethanisation/index.htm.
Prenez aussi connaissance de la Stratégie de valorisation de la matière organique :
www.environnement.gouv.qc.ca/matieres/organique/index.htm.
 
- 30 -

SOURCES :

Geneviève Richard
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements
climatiques et ministre responsable
de la région de Laval
Tél. : 418 952-6352
 
Cindy Rousselle
Responsable des communications
et des ressources humaines
Compo-Haut-Richelieu
Courriel : cindy.rousselle@compo.qc.ca

INFORMATION :

Relations médias
Ministère de l'Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991
 

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile