Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Adaptation aux impacts des changements climatiques - Québec investit 1 M$ dans le projet Verdir le sud du Regroupement des éco-quartiers de Montréal

Québec, le 29 janvier 2020. – Le gouvernement du Québec a choisi de soutenir le projet Verdir le sud du Regroupement des éco-quartiers, à la hauteur de 1 M$, à la suite du premier appel de propositions réalisé dans le cadre du Programme de lutte contre les îlots et archipels de chaleur en milieu urbain.
 
C’est ce qu’ont fait savoir ce vendredi le ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Christian Dubé, le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette, de concert avec la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau.
 
Le projet Verdir le sud consiste à créer avec la collaboration des six éco-quartiers de nombreux îlots et corridors verts dans quatre arrondissements de Montréal au sein desquels des populations vulnérables sont particulièrement exposées à la chaleur, soit LaSalle, le Sud-Ouest, Verdun et Ville-Marie. Il répond à l’appel au verdissement de l’île de Montréal visant à combattre les îlots de chaleur. Les territoires qu’il couvre, en plus d’être minéralisés et de compter des secteurs à fort taux de défavorisation, jouissent d’un tissu social riche et d’une implantation importante des éco-quartiers.
 
Plusieurs bénéfices importants sont attendus de ce projet où le verdissement est central et favorisera notamment l’absorption de la poussière, du bruit et des polluants, le rafraîchissement de l’air et l’accroissement de la biodiversité urbaine. Ce projet aura de nombreux bienfaits sociaux, notamment parce qu’il réduira la chaleur de l’environnement de populations vulnérables en leur offrant un accès à des végétaux comestibles, ce qui contribuera à leur éducation relative à l’environnement et à leur sécurité alimentaire. Tout en donnant aux populations concernées des moyens concrets de changer leur environnement par eux-mêmes, ce projet permettra de créer des lieux plus sécuritaires et plus conviviaux, favorables au développement d’un maillage plus serré et solidaire au sein de la communauté.
 
Il s’agit de l’un des huit projets retenus dans le cadre de ce premier appel de propositions du programme gouvernemental, qui vise globalement à augmenter la résilience des collectivités face aux impacts des changements climatiques, principalement les îlots et archipels de chaleur urbains, et à réduire les risques liés aux extrêmes météorologiques comme la chaleur extrême.

Ce programme gouvernemental est inspiré de la campagne ILEAU (Interventions locales en environnement et aménagement urbain) du Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) et du programme Milieux de vie en santé (MVS) de Nature Québec, financés en partie dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques. Ces initiatives ont démontré l’importance d’une action concertée sur le territoire afin de transformer les villes par le verdissement.

Le projet Verdir le sud bénéficiera d’ailleurs d’un accompagnement de la part du CRE-Montréal. Ainsi, l’expertise acquise depuis cinq ans par cet organisme sera mise à profit. Le Regroupement des éco-quartiers peut également compter sur un réseau important de partenaires pour mener à bien son projet.
 
Citations :
 
« Les vagues de chaleur peuvent être dangereuses pour les personnes fragiles, comme les enfants et les personnes âgées. Cela peut leur causer des malaises et de l’inconfort, voire la mort. En ville, à cause du phénomène des îlots et des archipels de chaleur, il fait encore plus chaud pendant les vagues de chaleur, et les risques pour la santé sont plus grands. Nous avons besoin de plus d’espaces verts dans nos milieux urbains si nous voulons agir efficacement contre ce danger. C’est ce que nous proposent le projet Verdir le sud ainsi que tous les autres projets de verdissement que nous soutenons. Ils sauront protéger efficacement la santé et la qualité de vie des populations de Montréal et d’ailleurs. »
 
Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable de la région de la Montérégie
 
« Les îlots de chaleur sont des zones dans lesquelles il y a beaucoup de constructions de toutes sortes, qui absorbent les rayons solaires, et peu d’espaces verts. En outre, les activités humaines, qui sont plus nombreuses en ville, produisent de la chaleur et contribuent à la production de gaz à effet de serre, ce qui favorise les épisodes de smog. Tous ces phénomènes sont exacerbés par les changements climatiques. L’une des plus façons les plus efficaces d’augmenter la résilience des populations urbaines est donc d’ajouter des espaces verts. Bravo au Regroupement des éco-quartiers et à tous ces organismes qui participent au Programme de lutte contre les îlots et archipels de chaleur urbains! »
 
Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la région de Laval
 
« Verdir le sud s’inscrit dans une démarche globale très bénéfique visant la création de trames vertes et actives sur le territoire montréalais, telle la campagne ILEAU coordonnée par le CRE-Montréal depuis 2015. Je suis certaine qu’attachés à leur qualité de vie et à leur santé comme le reste de la population de la Métropole et d’ailleurs au Québec, nos concitoyennes et concitoyens du sud de l’île sauront apprécier le leadership du Regroupement des éco-quartiers et participeront volontiers à son projet de verdissement. »
 
Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal
 
« La pandémie de la COVID-19 nous a permis de constater l’importance des espaces verts à Montréal, mais aussi l’attachement que leur voue la population montréalaise. Le verdissement de l’île de Montréal a toujours fait partie de nos priorités et il est plus que jamais au cœur de nos actions. Je salue cet investissement du gouvernement du Québec qui permettra de lutter contre les îlots de chaleur, d’assainir l’air, mais aussi de créer des milieux de vie plus agréables, ce qui profitera à l’ensemble de la population du Grand Sud-Ouest de Montréal. »
 
Valérie Plante, mairesse de Montréal
 
« L’ancrage local des éco-quartiers et leur connaissance approfondie du territoire et des enjeux sociaux qui le caractérisent en font les organismes de prédilection pour mener à bien ce projet et en assurer la pérennité. Ils pourront aussi compter sur leur réseau de partenaires développé depuis des années, lequel bonifiera le projet pour un plus grand arrimage. »
 
Ève Lortie-Fournier, directrice générale du Regroupement des éco-quartiers
 
Faits saillants : 
  • Dans une perspective de santé publique, les populations les plus vulnérables à la chaleur habitent majoritairement en îlot de chaleur urbain. Les cartes d’îlots de chaleur urbains témoignent de leur prévalence en milieu urbain densément bâti, et la superficie totale des îlots et archipels de chaleur est fortement corrélée avec les indicateurs de défavorisation matérielle et sociale.
     
  • Outre leurs efforts de verdissement, les organismes dont les projets sont retenus dans le cadre du Programme de lutte contre les îlots et archipels de chaleur en milieu urbain doivent mener aussi des actions de sensibilisation de la population aux effets sanitaires des changements climatiques. Ils doivent également agir pour mobiliser la population et ses élus en faveur de la nécessaire transformation de l’aménagement des villes pour préserver ou améliorer la santé des populations les plus vulnérables. 
Liens connexes :
 
Pour se renseigner sur le projet Verdir le sud du Regroupement des éco-quartiers : www.eco-quartiers.org/verdir-le-sud
 
Pour s’informer sur la campagne ILEAU du CRE-Montréal : https://ileau.ca/
 
Pour s’informer sur les effets du programme MVS de Nature-Québec : https://milieuxdevieensante.org/
 
 
– 30 –

SOURCES :

Marjaurie Côté-Boileau
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux
et ministre responsable de la région de la Montérégie
Tél. : 418 546-2756
 
Geneviève Richard
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
et ministre responsable de la région de Laval
Tél. : 418 952-6352 
 
Éric Laporte
Directeur des communications
Cabinet de la ministre déléguée aux Transports
et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal
Tél. : 438 863-7180
 
Geneviève Jutras
Attachée de presse principale
Cabinet de la mairesse et du comité exécutif
Tél. : 514 243-1268
genevieve.jutras@montreal.ca 
 

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de la Santé et des Services sociaux
Tél. : 418 266-8914
Courriel : medias@msss.gouv.qc.ca
 
Ève Lortie-Fournier
Directrice générale
Regroupement des éco-quartiers
Tél. : 514 261-2700
Courriel : eve@eco-quartiers.org
 

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile