Réseau de surveillance volontaire des lacs

Lac Manitou (0368B) - Suivi de la qualité de l'eau 2010

Transparence de l'eau - Été 2010
(profondeur du disque de Secchi en mètres)

Aucune transparence disponible

Données physicochimiques - Été 2010

DatePhosphore total
(μg/l)
Chlorophylle α
(μg/l)
Carbone organique
dissous (mg/l)
2010-05-254,12,72,2
2010-06-143,41,62,3
2010-07-192,31,62,3
2010-08-242,41,12,4
2010-09-203,41,32,3
Moyenne estivale3,11,72,3

Classement du niveau trophique - Été 2010

Ultra- oligotrophe Oligotrophe Oligo-mésotrophe Mésotrophe Méso-eutrophe Eutrophe Hyper- eutrophe Phosphore total (μg/l) Chlorophylle α (μg/l) Transparence (m) : Position du lac

Physicochimie

  • Le Lac Manitou compte 2 stations de surveillance. Cette fiche présente les résultats de la station 0368B. Une certaine estimation de la transparence moyenne estivale de l’eau a été obtenue par 4 mesures de la profondeur du disque de Secchi. Cette transparence de 6,8 m caractérise une eau très claire. Cette variable situe l'état trophique du lac à cette station dans la classe oligotrophe.

  • La concentration moyenne de phosphore total trace mesurée est de 3,1 µg/l, ce qui indique que l’eau est très peu enrichie par cet élément nutritif. Cette variable situe l'état trophique du lac à cette station dans la classe ultra-oligotrophe.

  • La concentration moyenne de chlorophylle a est de 1,7 µg/l, ce qui révèle un milieu dont la biomasse d’algues microscopiques en suspension est faible. Cette variable situe l'état trophique du lac à cette station dans la classe oligotrophe.

  • La concentration moyenne de carbone organique dissous est de 2,3 mg/l, ce qui indique que l’eau est peu colorée. La couleur a donc probablement une très faible incidence sur la transparence de l’eau.

État trophique et recommandations

  • L'ensemble des variables physicochimiques mesurées à la station 0368B situe l'état trophique du lac dans la classe oligotrophe. Le sommaire des résultats des années de suivi pour cette station est illustré dans la fiche pluriannuelle.

  • L'intégration des données recueillies à chacune des stations de surveillance permet de situer l'état trophique du Lac Manitou dans la classe oligotrophe. Ce lac présente peu ou pas de signes d'eutrophisation. Ce plan d'eau est à protéger. Afin de conserver son état et ses usages, le MELCC recommande l'adoption de mesures préventives pour limiter les apports de matières nutritives issues des activités humaines.

Note : Une évaluation complète de l’état trophique du lac devrait notamment tenir compte de certaines composantes du littoral telles que les plantes aquatiques, le périphyton et les sédiments.

Date de production: 2021-03-16