Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Chauffage au mazout

Le mazout est la source d’énergie qui présente la plus forte intensité en carbone. Il est 100 fois plus émissif que l’hydroélectricité!

Le chauffage au mazout est responsable de plus du quart des émissions de gaz à effet de serre (GES) du secteur résidentiel. Environ 200 000 ménages québécois possèdent encore un appareil de chauffage au mazout. Ces appareils génèrent au Québec environ un million de tonnes de CO2 par année, soit l'équivalent de ce qu’émettent annuellement 300 000 véhicules légers.

En plus d'émettre des gaz à effet de serre (GES), le mazout génère, par sa combustion, de l'oxyde d'azote, du dioxyde de soufre ainsi que des particules fines, qui nuisent à la qualité de l’air. L’utilisation du mazout augmente également le risque de fuites accidentelles d'hydrocarbures associés à un bris ou une rupture d’un réservoir ou de conduites de mazout âgés.

Dans un objectif de lutte contre les changements climatiques, il est prioritaire de ne plus utiliser le mazout comme source de chaleur et de le remplacer par des sources d’énergie renouvelables et peu émettrices de GES, par exemple, l’hydroélectricité. C’est pourquoi le gouvernement du Québec a adopté le Règlement sur les appareils de chauffage au mazout afin d'éliminer progressivement le recours au mazout pour le chauffage résidentiel.
 

 

Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile