Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Les réserves écologiques : accessibles à des fins exclusives d'éducation, de recherche et de suivi environnemental

Gatineau, le 18 octobre 2002 – La Direction régionale de l’Outaouais du ministère de l’Environnement tient à rappeler à la population que les réserves écologiques sont accessibles, avec autorisations, pour des activités de recherche et d'éducation et qu’il est strictement interdit de s’y aventurer pour d'autres fins et d’y pratiquer soit la chasse, le piégeage ou la pêche.

Les réserves écologiques sont avant tout des territoires conservés à l’état naturel qui protègent, dans une perspective de développement durable, la diversité et la richesse écologique des milieux. Les réserves écologiques permettent donc de préserver et de sauvegarder les habitats d’espèces fauniques ou floristiques rares ou menacées, ou encore des sites exceptionnels.

Sur l'ensemble du territoire québécois, l'accès aux réserves écologiques est limité à des fins très spécifiques d'éducation, de recherche ou de suivi environnemental et doit faire l'objet d'autorisations spéciales afin d'assurer l'intégrité écologique des sites. Malgré tout, certaines réserves écologiques attirent encore des chasseurs dans la région de l'Outaouais. Ces réserves sont situées principalement dans la MRC Vallée-de-la-Gatineau. Il s'agit des réserves écologiques Rolland-Germain, André-Michaux, l'Érablière-du-Trente-Un-Milles et Père-Louis-Marie. La réserve Rolland-Germain, d'une superficie de mille trois cent soixante-dix hectares, se situe à environ trente kilomètres de Maniwaki. Quant à la réserve écologique André-Michaux, elle est à environ six kilomètres au nord-est de la municipalité de Low et protège quelque quatre cents hectares. L’Érablière-du-Trente-et-Un-Milles, d'une superficie de six cent quinze hectares se trouve, pour sa part, à une trentaine de kilomètres au sud-est de Maniwaki. Enfin, la réserve Père-Louis-Marie, localisée à vingt-cinq kilomètres au sud-est de Maniwaki, couvre un territoire de plus de trois cent quinze hectares.

Les agents de protection de la faune sont mandatés pour appliquer la Loi sur les réserves écologiques. Toute personne se trouvant dans une réserve écologique commet une infraction et est passible d'une amende de 500 $ à 20 000 $.


-30-

SOURCE :

Serge Provencher
Direction régionale de l’Outaouais
Ministère de l'Environnement
Tél. : (819) 772-3434, poste 231
Courriel : serge.provencher@menv.gouv.qc.ca

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile