Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Présence de pesticides dans l’eau au Québec

Portrait et tendances dans les zones de maïs et de soya – 2015 à 2017

Résumé

Chaque année, le Ministère échantillonne des cours d’eau dans les régions agricoles du Québec pour y vérifier la présence de pesticides. Au fil des ans, un réseau permanent de suivi des pesticides, composé de dix stations, a été mis en place pour suivre l’évolution de leurs concentrations dans les cours d’eau à proximité de certaines cultures. Quatre de ces stations sont situées dans des cours d’eau de bassins versants où dominent le maïs et le soya. Ce sont les rivières Chibouet (bassin de la rivière Yamaska), des Hurons (bassin de la rivière Richelieu), Saint-Régis (affluent du Saint-Laurent) et Saint-Zéphirin (bassin de la rivière Nicolet). Ce rapport fait état des résultats obtenus lors des années d’échantillonnage 2015 à 2017.

Les résultats montrent une tendance significative à la hausse des concentrations de l’herbicide glyphosate, de son produit de dégradation, l’AMPA, ainsi que de l’imazéthapyr. Les concentrations des herbicides atrazine, dicamba et 2,4 D sont toutefois à la baisse. Quant au S métolachlore, ses concentrations montrent une légère tendance à la hausse de 2007 à 2017.

Les insecticides néonicotinoïdes clothianidine et thiaméthoxame dépassent encore le CVAC de 0,0083 µg/l dans 79 à 100 % des échantillons, alors que l’imidaclopride le dépasse dans 30 % des échantillons. Les concentrations de clothianidine et la fréquence de détection du chlorantraniliprole sont en hausse.

En plus du réseau de base, un suivi rotatif dans d’autres rivières a été instauré en 2012. De 2015 à 2017, le Ministère a visité 15 nouvelles rivières pour y vérifier la présence de pesticides, soit deux rivières de la Montérégie, sept rivières de la région de la Chaudière-Appalaches et six rivières du Saguenay–Lac-Saint-Jean. De plus, les résultats pour une cinquantaine de puits individuels situés à proximité de champs en culture de maïs ou de soya sont présentés.

Rapport (pdfPDF, 6 Mo)

Référence :
GIROUX, I. (2019). Présence de pesticides dans l’eau au Québec : Portrait et tendances dans les zones de maïs et de soya – 2015 à 2017, Québec, ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Direction générale du suivi de l’état de l’environnement, 64 p. + 6 ann.

Résultats (données brutes)

Réseau de base (2015 à 2017)

Réseau-Rivières (2015 à 2017)

Retour - Rivières et lacs