Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Programme Climat municipalités : près de 60 000 $ sont versés aux MRC de Montmagny et L’Islet pour réduire leurs émissions de GES issues des déchets

Montmagny, le 27 novembre 2019. – Réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) en diminuant la quantité de déchets destinés à l’enfouissement, voilà un objectif que pourraient atteindre les municipalités régionales de comté (MRC) de Montmagny et L’Islet grâce à une aide financière gouvernementale de 59 700 $ provenant du Fonds vert.
 
C’est ce qu’a fait savoir la ministre déléguée au Développement économique régional, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et députée de Côte-du-Sud, Mme Marie-Eve Proulx, au nom du ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette.
 
L‘initiative des MRC de Montmagny et L’Islet fait partie des huit projets sélectionnés à l’issue du premier appel à projets lancé par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) dans le cadre du programme Climat municipalités – Phase 2.
 
Les lieux d’enfouissement technique (LET) des deux territoires ayant cessé leurs activités entre 2006 et 2009, quelque 3 500 entreprises et commerces doivent acheminer leurs matières résiduelles vers des LET localisés à Saint-Étienne-des-Grès ou à Saint-Rosaire. Ces matières parcourent donc jusqu’à 500 kilomètres pour être acheminés aux LET. Dans le cadre de ce projet, les deux MRC visent notamment à réduire les émissions issues du transport des matières résiduelles jusqu’à ces sites et prévoient plusieurs moyens innovants à cette fin.
 
Appliquant une approche d’économie circulaire, le projet de symbiose industrielle Synergie Montmagny | L’Islet permettra de mettre sur pied des actions qui favoriseront les échanges de matières entre les industries, les commerces et les institutions des territoires visés. Dans cette forme de collaboration, les « déchets » des uns pourront remplacer les matières premières des autres, ce qui permettra d’allonger le cycle de vie des ressources. Le but du projet est d’instaurer une approche territoriale structurée en écologie industrielle, notamment par la création et le déploiement d’un réseau d’organisations maillées entre elles par des synergies d’affaires.
 
Avec ce projet de symbiose industrielle et grâce à des outils spécifiques, les MRC de Montmagny et L’Islet auront la possibilité de récolter des données sur les émissions de GES de la communauté et de sensibiliser le milieu industriel et commercial aux impacts de leurs activités sur l’environnement.
 
Le projet pourra également servir d’exemple à d’autres municipalités, ce qui constitue un objectif du programme Climat municipalités – Phase 2 du MELCC. L’objectif ultime visé par le Ministère est que les projets, une fois éprouvés, puissent être repris par différentes communautés et municipalités de manière à faire progresser la lutte contre les changements climatiques au Québec.
 
Selon le dernier inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre (2016), le secteur des déchets est responsable de 6,2 % des émissions totales. Quant à la part du transport routier, qui comprend le transport des matières résiduelles, elle correspond à 34,4 % des émissions totales de GES du Québec.
 
Citations :
 
« Les municipalités sont fortement touchées par les changements climatiques, mais elles sont aussi bien placées pour agir. Elles ont un impact direct sur de nombreux secteurs à fortes émissions de gaz à effet de serre et sur les habitudes de vie des populations locales. Elles connaissent bien les enjeux de leur territoire, ce qui leur permet, notamment, d’y instaurer différentes mesures d’adaptation. Le programme Climat municipalités permet aux organismes municipaux de mettre en œuvre des projets inspirants et reproductibles pouvant renforcer dès maintenant la résilience des collectivités et la transition du Québec vers une économie sobre en carbone. Je félicite les MRC de Montmagny et L’Islet pour la qualité de leur projet. »
 
Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
 
« Je me réjouis que ce projet porteur des MRC de Montmagny et L’Islet ait été sélectionné, car les industries, commerces et institutions, tout comme l’ensemble des communautés des deux territoires, en tireront énormément de bénéfices. Une saine gestion des matières résiduelles est synonyme d’environnement sain, de meilleure protection des ressources naturelles et d’économies. L’expertise et l’expérience acquises pourront être étendues et partagées avec les autres MRC de la région, afin d’élargir et de diversifier le réseau d’échange. Le projet Synergie Montmagny | L’Islet ouvre la voie vers une meilleure gestion des matières résiduelles dans l’ensemble de la région, et nous sommes très fiers de le soutenir. »
 
Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et députée de Côte-du-Sud
 
« Nos entreprises sont au cœur du développement économique régional. C’est pourquoi il faut les encourager à saisir les occasions d’affaires et à optimiser leurs pratiques. Synergie Montmagny | L’Islet s’inscrit également dans notre stratégie de gestion des matières résiduelles. Grâce à ce projet, les entreprises du territoire pourront échanger des ressources et des services, mais aussi des matériaux et même de l’énergie; cela permettra de réduire certains coûts et d’améliorer la compétitivité des entreprises. La symbiose industrielle fait littéralement la chasse au gaspillage, mais également à l’émission des gaz à effet de serre (GES), et permet de transiter progressivement vers une économie circulaire. »
 
Jocelyne Caron, préfet de la MRC de Montmagny
 
Faits saillants : 
  • Climat municipalités – Phase 2 est un programme découlant du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques qui vise à soutenir le passage à l’action des municipalités dans la lutte contre les changements climatiques. Il comporte deux volets :
    • Volet 1 – Soutien à la préparation de projets de lutte contre les changements climatiques (analyses et études);
    •  Volet 2 – Soutien aux projets pilotes de lutte contre les changements climatiques.
  • L’aide financière accordée dans le cadre du premier appel à projets du volet 2 du programme totalise plus de 4,4 millions de dollars. Huit projets ont été sélectionnés.
  • Les volets 1 et 2 du programme bénéficient d’une enveloppe globale de 40 M$ provenant du Fonds vert.
  • Le deuxième appel à projets du volet 2 s’est terminé le 20 septembre 2019. Un troisième et dernier appel à projets devrait avoir lieu à l’hiver 2020. Les demandes d’aide financière pour le volet 1 sont reçues en continu.
  • Le programme prendra fin le 31 décembre 2020. 
Lien connexe :   
 
- 30 -

SOURCES :

Amélie Dionne
Directrice des communications
et attachée de presse
Cabinet de la ministre déléguée
au Développement économique régional,
ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et députée de Côte-du-Sud
Tél. : 418 691-5650
 
Louis-Julien Dufresne
Attaché de presse
Cabinet du ministre
de l'Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques
Tél. : 418 521‑3911

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement et de la
Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991
 

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile