Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Québec.ca A propos du site Recherche English

Les réserves naturelles en milieu privé

Réserve naturelle de l’Île-aux-Pommes

 | Carte |

Définition

Une réserve naturelle est un milieu naturel privé légalement reconnu par le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs afin d’en assurer la conservation.

Information générale

Le 19 mai 2004, la réserve naturelle de l’Île-aux-Pommes a été reconnue pour une durée perpétuelle en vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel (L.R.Q., c. C-61.01).

Accessibilité

La réserve naturelle de l’Île-aux-Pommes est située sur une propriété privée. La fréquentation et l’usage de cette réserve naturelle reconnue sont réservés exclusivement à son propriétaire.

Localisation

Cliquez pour agrandir - Carte - Réserve naturelle de l'Île-aux-Pommes
Cliquez pour agrandir

La réserve naturelle de l’Île-aux-Pommes est située dans l’estuaire moyen du fleuve Saint-Laurent à environ cinq kilomètres de sa rive sud, à la hauteur de la municipalité de Saint-Éloi. Elle consiste en un archipel de six îles dont la principale est l’île aux Pommes. Cette aire protégée en milieu privé, d’une superficie d’environ 23,53 hectares, se trouve dans la municipalité de L’Isle-Verte dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent. Le statut de réserve naturelle s’applique à la propriété connue et désignée comme étant les lots 748, 749, 750, 751 et 752 et une partie du lot 747 du cadastre officiel de la paroisse de Saint-Jean-Baptiste-de-l’Île-Verte dans la circonscription foncière de Témiscouata.

Caractéristiques d’intérêt pour la conservation

Cette réserve naturelle protège un milieu insulaire formé de schistes ardoisiers sur lesquels repose un couvert de hautes herbacées dominé par l’épilobe à feuilles étroites et les graminées du genre Calamagrostis. On y trouve également des arbustes tels que les groseilliers, les framboisiers, les rosiers sauvages ainsi que des bosquets de peupliers et d’amélanchiers. L’île aux Pommes, ainsi que les îles, îlots et battures attenants, sont une aire de repos et d’alimentation pour la sauvagine et les oiseaux de proie en période de migration. Durant la période de nidification et d’élevage, la réserve accueille plusieurs espèces d’oiseaux, dont une colonie d’eider à duvet. Le territoire est également fréquenté par le phoque commun qui se repose sur les rochers à marée basse.

Objectifs et mesures de conservation

Le territoire de la réserve naturelle de l’Île-aux-Pommes est la propriété de la famille Gaudreau-Déry depuis 1927. Le propriétaire actuel, M. Gaston Déry, a acquis ce terrain en 1980 pour perpétuer ce que sa famille a entrepris depuis maintenant trois générations pour assurer la conservation et la protection du milieu insulaire de l’île aux Pommes. Dans cette optique, le propriétaire veut maintenir la végétation insulaire et permettre l’aménagement du territoire pour les espèces fauniques ou floristiques, et notamment pour maintenir des habitats naturels propices à la nidification, à l’élevage, à l’alimentation et au repos d’une faune aviaire variée.

Activités permises

Dans la réserve naturelle de l’Île-aux-Pommes, le propriétaire conserve la possibilité de pratiquer certains usages*.

Activités prohibées

Dans la réserve naturelle de l’Île-aux-Pommes, les activités suivantes sont interdites : l’accès au lot 752*; l’accès aux lots 748, 749, 750 et 751, à une partie du lot 747 ainsi qu’aux battures lors de la période de nidification de la sauvagine, soit du 1er mai au 15 juin*; la récolte, la cueillette, la destruction ou la coupe de la végétation en place*; les travaux de remplissage, de creusage, de drainage ou d'assèchement*; l'extraction de matières minérales ou organiques ou d'autres travaux de modification du sol*; l'érection, l'installation ou la construction d'infrastructures*, de bâtiments, de roulottes, de tentes-roulottes ou de tout autre type d'habitation, de dépendances ou de bâtiments; l'utilisation d’engrais, de pesticides ou de phytocides; le dépôt de déchets, de matières résiduelles fertilisantes ou d'autres matériaux ou produits dangereux; la plantation ou l’introduction de plantes modifiées génétiquement; l’introduction d’animaux ou de plantes non indigènes*; la circulation en véhicule motorisé*; l'allumage de feux*; l’utilisation d’armes à feu*; et l’utilisation du territoire pour atterrir à bord d’un aéronef.


Informations additionnelles

* Pour en savoir davantage sur les usages permis et les exclusions aux activités prohibées, on consultera l’entente de conservation de la réserve naturelle de l’Île-aux-Pommes publiée au Bureau de la publicité des droits de la circonscription foncière de Témiscouata sous le numéro 11 591 729.

Retour à Biodiversité - Aires protégées et aires de conservation


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018