Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Québec.ca A propos du site Recherche English

Les réserves naturelles en milieu privé

Réserve naturelle Gault-de-l'Université McGill

 | Carte |

Définition

Une réserve naturelle est un milieu naturel privé légalement reconnu par le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs afin d’en assurer la conservation.

Information générale

Le 6 octobre 2004, la réserve naturelle Gault-de-l’Université-McGill a été reconnue pour une durée de 25 ans en vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel (L.R.Q., c. C-61.01).

Accessibilité

La réserve naturelle Gault-de-l’Université-McGill est située sur une propriété privée. Seules les personnes qui auront au préalable acquitté les droits d’entrée en vigueur, auront pris connaissance des activités permises et prohibées, et qui utiliseront la réserve naturelle selon ces règles, pourront la fréquenter.

Localisation

Cliquez pour agrandir - Carte - Réserve naturelle Gault-de-l’Université-McGill
Cliquez pour agrandir

La réserve naturelle Gault-de-l’Université-McGill est constituée par la quasi-totalité de la colline montérégienne appelée mont Saint-Hilaire. Elle se situe à environ 30 km, à vol d’oiseau, à l’est du centre-ville de Montréal. Cette aire protégée en milieu privé, de 970 hectares, se trouve dans la municipalité de Mont-Saint-Hilaire, municipalité régionale de comté de la Vallée-du-Richelieu, région administrative de la Montérégie. La réserve naturelle reconnue s’applique à la propriété connue et désignée comme étant les lots 1 819 159, 2 484 150, 2 815 789 et une partie du lot 2 349 325 du cadastre du Québec, circonscription foncière de Rouville.

Caractéristiques d’intérêt pour la conservation

Cette réserve naturelle reconnue protège une partie importante du mont Saint-Hilaire. Elle offre une vue imprenable sur la Plaine du Saint-Laurent, l’île de Montréal et la rivière Richelieu. D’origine géologique particulière, elle abrite plus de 340 types de minéraux différents connus actuellement. La réserve naturelle Gault-de-l’Université-McGill englobe la totalité du bassin versant du lac Hertel qui est situé dans la partie sud du territoire. Elle témoigne également de la présence de trois plages, des éléments géomorphologiques résultant de l’épisode de la mer de Champlain.

La présence d’un écosystème naturel de superficie importante confère à cette réserve naturelle un rôle d’oasis dans un désert de perturbations associées à l’agriculture intensive et à l’urbanisation. Ainsi, elle abrite plus de 600 espèces de plantes vasculaires, dont une vingtaine sont susceptibles d’être désignées menacées ou vulnérables. En plus, on y rencontre plus de 300 espèces de plantes invasculaires. La réserve naturelle Gault-de-l’Université-McGill est également un refuge pour plus de 220 espèces vertébrées, dont trois sont susceptibles d’être désignées menacées ou vulnérables. Elle abrite aussi plus de 800 espèces de papillons ainsi que plusieurs espèces fauniques et floristiques désignées menacées ou vulnérables. Cette réserve naturelle assure la protection de 13 écosystèmes forestiers exceptionnels, dont 10 dans leur totalité et 3 en partie. Certains de ceux-ci sont constitués d’arbres âgés de plus de 500 ans.

Objectifs et mesures de conservation

Le propriétaire, l’Université McGill, a obtenu une bonne part de cette colline montérégienne en 1958, par la donation de ce qui était la propriété du brigadier Andrew Hamilton Gault. Depuis lors, elle continue de protéger le mont Saint-Hilaire en favorisant des actions de conservation volontaire. L’Université McGill gère cette colline selon deux objectifs : d’une part, conserver l’intégrité de cet écosystème unique pour le bénéfice des générations présentes et futures et, selon les limites fixées par le premier objectif, utiliser le site pour pratiquer des activités de recherche et d’enseignement de niveau universitaire et le rendre accessible à la population pour la pratique des activités récréatives et éducatives.

Activités permises

Dans la réserve naturelle Gault-de-l’Université-McGill, les activités suivantes sont permises : les activités scientifiques et éducatives, les activités de plein-air extensives dans les sentiers aménagés ou balisés et ouverts au public (randonnée pédestre, ski de fond et raquette)*. Le propriétaire se réserve certains usages additionnels, notamment : l’aménagement de l’habitat, l’entretien des sentiers et des infrastructures et la gestion du niveau de l’eau du lac Hertel*.

Activités prohibées

Dans la réserve naturelle Gault-de-l’Université-McGill, les activités suivantes sont interdites : la récolte, la cueillette, le fauchage, la destruction ou la coupe de la végétation en place, incluant le bois, les champignons et les fruits sauvages*; les travaux de remplissage, de creusage, de drainage ou d'assèchement*; l'extraction de matières minérales ou organiques ou d’autres travaux de modification du sol*; l'aménagement de sentiers*; l'érection, l'installation ou la construction d'infrastructures*, de bâtiments, de roulottes, de tentes-roulottes ou de tout autre type d'habitation, de dépendances ou de bâtiments; l'utilisation d’engrais, de pesticides ou de phytocides; le dépôt de déchets, de matières résiduelles fertilisantes ou d’autres matériaux ou produits dangereux; la plantation ou l’introduction de plantes génétiquement modifiées; l’introduction d’animaux ou de plantes non indigènes; la circulation en véhicule motorisé; la circulation en dehors du réseau de sentiers à accès public; l’accès à la réserve naturelle reconnue par d’autres entrées que l’accès officiel; l’accès à la réserve naturelle hors des heures d’ouverture; l’accès au Secteur de Conservation en tout temps; l'allumage de feux; l’utilisation d’armes à feu et la mise à l’eau d’embarcations.


Informations additionnelles

* On peut obtenir des précisions sur les usages permis et les activités prohibées auprès du Directeur de la réserve naturelle Gault en composant le (450) 467-1755.

Retour à Biodiversité - Aires protégées et aires de conservation


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018