Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Le Québec et le Chili amorcent une nouvelle collaboration en matière de marchés du carbone et de transition énergétique

Madrid, le 10 décembre 2019 – Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec, M. Benoit Charette, a rencontré aujourd'hui le ministre de l’Énergie de la République du Chili, M. Juan Carlos Jobet, en marge de la 25e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques présidée par ce pays. À la suite de leur rencontre, les ministres ont participé à un événement sur les marchés du carbone au cours duquel ils ont signé une déclaration conjointe officialisant la volonté des deux gouvernements de renforcer leur coopération dans les domaines des marchés du carbone, de la transition énergétique et d’autres mesures pour lutter contre les changements climatiques.
 
Partenaires de l’initiative Carbon Pricing in the Americas de la Banque mondiale, le Québec et le Chili considèrent que les instruments de tarification du carbone, comme les marchés du carbone, sont propices à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, et qu’ils encouragent l’innovation technologique. Le Chili, qui a déjà instauré une taxe carbone pour certains grands émetteurs, a adopté une feuille de route énergétique visant les années 2018-2022, qui établit la nécessité d’explorer et de développer un système de plafonnement et d’échange de droits d’émission de gaz à effet de serre (SPEDE) dans le secteur énergétique. Pour sa part, le Québec, qui exploite avec succès un marché du carbone depuis 2013, lequel est lié à celui de la Californie depuis 2014, fournira à son partenaire chilien un soutien technique afin de faciliter le développement de son propre système.
 
Plus particulièrement, le Québec partagera son expertise avec le Chili en ce qui concerne la conception et l’exploitation d’un SPEDE robuste et efficace, y compris la collecte de données sur les émissions, de même que la transition énergétique vers une économie sobre en carbone et l’adaptation aux impacts des changements climatiques.
 
Citations :
 
« Le gouvernement du Québec est fier d'officialiser cette collaboration avec le Chili afin d’accélérer la transition énergétique qui s'impose ici comme ailleurs dans le monde. Le partage de nos connaissances en matière de transition énergétique, de conception de marché du carbone et de solutions innovantes profitera à tous. Il nous permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre, tout en favorisant de nouvelles possibilités de création d'emplois et de croissance économique durable. »
 
Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
 
« Le gouvernement du Chili est heureux d’amorcer cette coopération en matière de technologies propres et de tarification du carbone, étant donné la longue expérience et les succès du Québec à cet égard, ainsi que les progrès substantiels du Chili dans la décarbonisation de plusieurs secteurs de l’économie, y compris la production d’électricité, certaines industries très consommatrices d’énergie et les transports publics. La transition énergétique et des instruments permettant des réductions à faible coût sont étroitement liés et nécessaires pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris, voire des objectifs plus ambitieux. Par ailleurs, des politiques adaptées et bien coordonnées en la matière auront une incidence positive indéniable sur la société. Nous sommes convaincus que, grâce à ce partenariat, le Chili et le Québec vont apprendre l’un de l’autre et parvenir à la carboneutralité et à la résilience climatique. »
 
Juan Carlos Jobet, ministre de l’Énergie de la République du Chili
 
Fait saillant :
  • Depuis 2004, le ministère des Relations internationales et de la Francophonie offre un soutien financier aux institutions et aux organismes québécois pour la réalisation de projets en collaboration avec des partenaires chiliens à travers un programme de coopération bilatéral Québec-Chili. Au fil des années, des projets ont vu le jour dans des domaines aussi divers que l’éducation et la formation, la réforme et la modernisation des institutions publiques, la justice, la culture et la construction en bois. Présentement, six projets sont appuyés dans le cadre de l’édition 2018-2020 du programme de coopération bilatérale Aujourd’hui, la protection de l’environnement, particulièrement la lutte contre les changements climatiques et l’adaptation à ces changements, figurent parmi les secteurs d’intervention prioritaires des deux gouvernements.
 
Lien connexe :
 
La déclaration conjointe est disponible à l’adresse suivante : http://www.mrif.gouv.qc.ca/Document/Engagements/2019-A03.pdf
 
 
- 30 -

SOURCES :

Louis-Julien Dufresne
Attaché de presse
Cabinet du ministre
de l'Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques
Tél. : 418 521‑3911

         
 

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile