Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Québec.ca A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Mortalité de poissons dans les rivières du Lièvre et des Outaouais :
Le ministre Benoit Charette émet un avis préalable à une ordonnance à Énergie de la Lièvre S.E.C. et à Services Énergie Brookfield inc.

Gatineau, le 15 août 2019. – Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette, annonce qu’il a émis un avis préalable à une ordonnance à Énergie de la Lièvre S.E.C. et à Services Énergie Brookfield inc., en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement (LQE), concernant les épisodes de mortalité de poissons survenus dans la rivière du Lièvre et la rivière des Outaouais.
 
Après plusieurs interventions sur le terrain et un travail rigoureux de recherche, réalisés par des représentants du Ministère avec le soutien du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), Énergie de la Lièvre S.E.C. et Services Énergie Brookfield inc. ont été identifiées comme responsables des épisodes de mortalité de poissons des dernières semaines. En effet, certaines conditions d’opération de la centrale hydroélectrique ont occasionné un phénomène de sursaturation en gaz dissous, causant la mort de nombreux poissons.
 
Par l’avis préalable à l’ordonnance no 685 émis en vertu de l’article 114 de la LQE, le ministre avise Énergie de la Lièvre S.E.C. et Services Énergie Brookfield inc. qu’il entend leur ordonner les actions suivantes :
  • Exploiter la centrale hydroélectrique Masson de manière à limiter les risques de sursaturation en gaz dissous dans l’eau rejetée à l’exutoire de la centrale dans la rivière du Lièvre;
  • Assurer une étroite surveillance de la situation en permanence;
  • À court terme, mesurer en continu, le taux de sursaturation en gaz dissous, en mettant en place certains équipements spécialisés;
  • Aviser sans délai le Ministère de tout niveau de saturation en gaz dissous dépassant un seuil jugé critique pour la faune aquatique.
 
De même, dans son avis préalable à une ordonnance, le ministre annonce son intention d’exiger que les entreprises mandatent un expert reconnu afin qu’il effectue une étude permettant d’identifier les conditions d’exploitation du barrage qui sont susceptibles d’occasionner le phénomène en cause. Cette étude devra être déposée au MELCC et proposer des recommandations en ce qui concerne les mesures ou modalités d’exploitation de la centrale et du barrage à mettre en place ou à éviter, que les entreprises devront ensuite respecter.
 
Citations :
 
« Comme c’est le cas pour la population riveraine, la mortalité de poissons dans les rivières du Lièvre et des Outaouais a retenu l’attention du gouvernement. Aujourd’hui, nous sommes en mesure de soutenir que la cause de ces événements doit être imputée à la centrale hydroélectrique Masson, exploitée par Énergie de la Lièvre S.E.C. et par Services Énergies Brookfield inc. C’est pourquoi je juge impératif de transmettre un message clair à ses dirigeants à l’effet que leurs activités doivent absolument être réalisées dans le respect de l’environnement et, en l’occurrence, de la faune aquatique. J’utilise les recours à ma disposition afin de faire le maximum pour un retour à la normale à Gatineau. »
 
Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
 
« Je salue la collaboration entre le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques qui a permis d’identifier la cause de la mort de nombreux poissons dans les rivières du Lièvre et des Outaouais. Nous allons nous assurer de continuer cette étroite collaboration jusqu’à ce que ce dossier en vienne à une conclusion satisfaisante. »
 
Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec
 
Lien connexe : 
Le texte de l’avis préalable à l’ordonnance no 685 peut être consulté sur le site Web du Ministère, à l’adresse www.registres.environnement.gouv.qc.ca/ordonnances/index.htm.


- 30 -

SOURCES :

Louis-Julien Dufresne
Attaché de presse
Cabinet du ministre
de l'Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques
Tél. : 418 521‑3911
Carl Charest
Directeur des communications par intérim
et attaché de presse
Cabinet du ministre des Forêts, de la Faune 
et des Parcs et ministre responsable 
de la région de l'Abitibi-Témiscamingue 
et de la région du Nord-du-Québec
Tél. : 418 454-4817

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019